SEO On Page : Le guide complet en 2022

✍️ Mis à jour le 22 août 2022

Voici le guide complet concernant le SEO on page. Avec lui, tu seras bientôt capable :

  • D’optimiser ton contenu pour le référencer plus facilement sur Google ;
  • D’écrire des textes captivants pour tes visiteurs tout en respectant les règles du SEO ;
  • De mettre en place des fondations solides à ton site internet pour qu’il se stabilise dans les premiers résultats des moteurs de recherche ;

Et ça, ce n’est qu’un petit extrait de ce que tu t’apprêtes à découvrir dans cet article complet (et gratuit !). Alors offre-toi quelques minutes pour le lire dès maintenant.

NB : N’aie pas peur si tu débutes dans le référencement, cet article t’explique tout ce que tu dois savoir de A à Z (on est comme ça chez Les Makers 😎). 

Rejoins 5 000+ makers et reçois tous nos derniers conseils pour vivre du SEO et de l’affiliation.

Qu’est-ce que le SEO on page ?

On peut définir le SEO On Page comme le fait d’optimiser tout le contenu présent sur ton site en fonction du besoin des internautes et des moteurs de recherche. Cela passe par l’optimisation des URL, de la structure de ton site ou encore par la manière de rédiger tes textes par exemple.

Il ne faut pas le confondre avec le SEO off page qui lui concerne toute la partie extérieure de ton site internet. En quelques mots, cela représente l’image que renvoie ton site aux yeux de Google. 

Ces deux stratégies sont différentes, mais restent complémentaires l’une et l’autre. Un peu comme les parfums vanilles et chocolats dans une glace. 🍨

Les 3 différences entre SEO on page et SEO off page

difference seo on page seo off page
  • Le SEO on page peut être entièrement maîtrisé de ton côté. À aucun moment tu ne dépends des autres puisque tout est sur ton site internet.
  • Le SEO on page est totalement gratuit là où le SEO off page peut parfois être payant si tu dois acheter des backlinks par exemple. Chaque aspect rédactionnel ou technique peut être géré facilement sans avoir à le déléguer.
  • Le SEO on page est plus simple à optimiser en plus d’être intemporel. Une fois que tu as rédigé un bon article qui respecte toutes les bonnes règles, tu n’as pas à revenir dessus. Au contraire, le SEO off page demande beaucoup plus d’investissement de ta part (surtout si la concurrence est féroce).

L’importance du SEO on page dans le référencement naturel

Le SEO on page est important puisqu’il te permet d’optimiser ton contenu pour mieux le référencer sur les moteurs de recherche. Et c’est l’objectif des éditeurs de site : être premier dans les résultats de recherche sur Google. 🏆

En étant bien placé, tu pourras attirer des visiteurs sur ton site et monétiser les contenus de ton blog. Cela peut aussi bien être par de l’affiliation que de la vente de tes propres produits par exemple. 

Alors tu te doutes bien que les professionnels du référencement prennent le SEO on site très au sérieux. Mais on te rassure tout de suite, tu peux sortir ton épingle du jeu (et même si tu es débutant !).

Très souvent, les éditeurs de site se focalisent sur l’aspect “mécanique” du SEO On page  :

  • on leur a dit de mettre le mot-clé au début du texte, ils le font ;
  • on leur a dit de faire des URLs courtes, ils le font ;
  • on leur a dit d’optimiser la sémantique du texte quitte à ce que soit incompréhensible pour l’humain, ils le font ;

Mais en respectant toute une liste de critères “bêtement”, ils en oublient que ce sont de vrais humains comme toi et moi qui lisent les articles. Et qu’on le veuille ou non, aucun robot ne nous remplace pour sortir la CB à notre place (peut-être un jour, qui sait ?).

Donc si ton contenu est inintéressant, incompréhensible ou sans intérêt, ton visiteur s’en ira. Sans rien acheter. Un peu comme une boutique de téléphone qui vend uniquement des appareils cassés. 

Dans cet article, tu vas apprendre deux aspects essentiels du SEO on page :

  • l’aspect “mécanique qui est une liste de critères à bien respecter pour se référencer sur le web ;
  • l’aspect “émotionnel qui va apporter du piment, de la curiosité ou encore de l’intérêt à ton visiteur pour qu’il continue à découvrir ton site tout en créant une relation de confiance avec lui ;

C’est un peu comme la drague. Tu ne vas pas voir ton crush en lui listant tous les critères qu’il/elle recherche et que tu possèdes. Ça peut éventuellement marcher dans une école d’ingé (et encore !).

Au contraire, tu vas montrer subtilement que tous les critères sont remplis de ton côté. Mais à aucun moment tu vas dire “moi je”. Toute ton attention est portée sur l’autre. Sur ses centres d’intérêt, ses problèmes, ses envies, etc.

Cela te rend sympathique, et la sympathie est l’un des piliers de la méthode SONCAS. Cette technique de vente a été inventée en 1993 par Jean-Denis LARRADET. 

En d’autres termes, ne vends pas ton produit ou ton service : comble le besoin de ton visiteur. La différence est subtile, mais c’est de cette manière que tu vas doper ta rentabilité. À la Amstrong si tu nous permets. 🤷🏻‍♂️

Tu vas montrer que tu es LA bonne personne. Et quand tu obtiens ce statut auprès de quelqu’un, tu as tout gagné. Parce qu’il n’hésitera pas à sortir sa CB si ce que tu lui proposes répond à son besoin.

Pas mal, hein ?

Alors découvre maintenant nos…

5 conseils pour optimiser son SEO on page

On a choisi de séparer la question du SEO on page en 5 parties distinctes. De cette manière, tu pourras revenir sur cet article pour t’assurer que tu respectes bien chaque critère dans la création de ton site.

Pense à le mettre dans tes favoris 😉

Commençons tout de suite par…

1) Optimiser l’URL

Avant de te dire comment optimiser l’URL, il est vital de bien comprendre ce que c’est. Il s’agit de l’adresse d’un site ou d’une page spécifique.

Voici un exemple avec l’adresse générique d’un site qui t’amène sur sa page d’accueil  :

exemple url generique

Et voici l’exemple de l’adresse sur une page hypertexte qui t’amène directement sur la page “Armateam” du site Twitch  :

exemple url profonde

Commençons par la base, à savoir…

Choisir le bon nom de domaine (NDD)

Le nom de domaine (NDD) est tout simplement l’adresse principale de ton site internet. Et il a une importance capitale puisqu’il sera présent sur TOUTES les URLs de ton site.

Si tu reprends l’exemple ci-dessus, tu peux voir que “twitch.tv” est le préfixe de toutes les URLs du site Twitch. Cela permet d’envoyer un signal fort à Google pour montrer de quoi parle ton site.

Du coup, certains utilisent des mots-clés comme nom de domaine. Par exemple, si tu souhaites faire un site sur les appareils à raclette, tu peux être tenté de choisir : https://appareil-a-raclette.fr par exemple.

SPOILER : ça existe déjà :

mot cle dans nom de domaine

Mais cela peut être dangereux.

Le mot-clé sera répété sur TOUTES les pages du site. Du coup, Google peut l’interpréter comme du spam. En plus, tu pourrais être “bloqué” si tu souhaites élargir ta niche.

Il vaut peut-être mieux partir sur https://univers-raclette.fr qui est plus générique tout en ayant la thématique générale de ton site présente dans l’URL. 

Il faut également faire attention aux marques. Tu ne peux pas partir sur une marque existante au risque de perdre ton site entier. Pour vérifier cette information, tu peux utiliser ce site : https://data.inpi.fr/

data inpi

Si ton choix est une marque déposée, pars sur une autre idée. Cela t’évitera tout problème à l’avenir ! Pour te donner une idée, le propriétaire de la marque peut te prendre ton site entier sans compensation. 

Il ne te resterait plus que tes yeux pour pleurer (sauf si tes yeux sont sous marque déposée, tu commences à comprendre). 

Quelle extension choisir pour son nom de domaine ?

Lorsque tu souhaites acheter un nom de domaine, tu as accès à de nombreuses extensions comme le .COM et le .FR. Il s’agit du suffixe se trouvant à la fin du nom de domaine.

Pour l’anecdote, il existe un site jeuxvideo.com et un site jeuxvideo.fr qui sont totalement différents. 

Aujourd’hui, les noms de domaine en .com sont les plus nombreux dans le monde. On en référence environ 130 millions selon Dynamique Mag

Il n’y a pas de règles spécifiques pour mieux référencer à ce niveau-là. De manière générale, une extension .com donne un côté international à ton site à la différence du .fr qui s’adresse plutôt aux Français.

Faut-il prendre un nom de domaine expiré ou un nom de domaine neuf ?

Un nom de domaine neuf n’a jamais existé et ne dispose pas d’ancienneté sur le web. Quand tu choisis cette option, tu pars de zéro. C’est à toi de faire le nécessaire pour le faire connaître. Tu vas créer du contenu puis tu vas en faire la promotion sur Internet.

Et très souvent, tu passes par ce que l’on appelle “la sandbox”. Pendant quelques mois, ton site ne fera pas ou peu de visiteurs. Google va le tester petit à petit avant de le faire monter dans les résultats de recherche quand il aura plus confiance.

Cela peut être décourageant donc il est vital de ne rien lâcher durant cette période. 💪

Pour éviter ça, certains éditeurs de site utilisent des noms de domaine expirés. Il s’agit d’un nom de domaine ayant déjà appartenu à quelqu’un et qui dispose déjà de métriques. Parfois, le site a été abandonné entre temps ou il peut s’agir d’un oubli de renouvellement.

Avec ce type de NDD, tu n’auras pas cette période de sandbox. Et en plus tu bénéficieras de sa puissance puisqu’il dispose déjà de backlinks d’autres sites (généralement). 

Il faut donc essayer de partir sur un NDD qui est spécialisé dans la même thématique que tu veux faire. Et si possible puissant. Pour en trouver, tu peux aller sur des sites comme Kifdom ou Serimp par exemple.

Mais cela peut aussi se retourner contre toi s’il a été pénalisé dans le passé ou a été utilisé pour faire du spam.

Pour éviter cela, tu peux utiliser des outils en ligne comme Majestic pour analyser ses métriques et la waybackmachine pour voir l’ancien contenu.

Cela fera l’objet d’un guide complet à l’avenir, donc garde notre site de côté si le sujet t’intéresse 😉

Comment faire une bonne URL ?

Une fois que tu as le bon nom de domaine, il faut optimiser l’URL de chaque page que tu vas publier

Et pour cela, je te conseille de te connecter sur ton WordPress :

➡️ De cliquer sur “Réglage”

➡️ Puis “Permaliens” 

➡️ Et enfin de cliquer sur “Titre de la publication” :

comment faire une bonne url

Cela te permet d’avoir le nom d’article automatiquement dans l’URL.

Ensuite, il faudra optimiser à la main chacune des URLs. 

Et pour cela, il faut :

  • que le mot-clé visé par la page apparaisse ;
  • enlever les mots de transition et les pronoms comme “de”, “la”, “un”, etc. ;
  • séparer chaque mot avec un trait d’union ;
  • ne pas utiliser autre chose que des lettres sans accents ou des chiffres ;
  • limiter la taille de l’URL pour éviter qu’elle soit trop longue ;

Par exemple :

exemple bonne url

Ici, on voit que la page du site jeuxvideo.fr souhaite rassembler tous ses tests de jeux vidéo. 

2) Optimiser les balises HTML

Très simplement, les balises HTML correspondent aux titres de chaque article ainsi qu’aux intertitres

Commençons par…

Le cas de la balise Title

C’est clairement la balise la plus importante par rapport aux autres. C’est celle qui va apparaître dans les résultats de recherche de Google. Autrement dit, elle doit donner envie de cliquer à l’internaute pour qu’il vienne sur ton site.

Du point de vue du référencement naturel, il faut que le mot-clé visé par la page apparaisse au début

Voici l’exemple du journal Le Point qui souhaite parler du Bitcoin à ses lecteurs :

balise title avec mot cle

N’hésite pas à utiliser tout ce qui est possible pour attirer l’attention. Bien sûr, il faut que ton article derrière soit de qualité pour ne pas surpromettre à l’internaute.

Les gens apprécient les “Top” avec des chiffres :

balise title avec chiffre

Tu peux aussi utiliser les mots forts comme par “danger”, “méfait”, “alerte”, ou encore “scandale”. Ça marche très bien :

balise title avec mot fort

Enfin, tu peux utiliser la curiosité ou les émojis pour interpeller l’internaute :

balise title avec curiosite

Rédiger une bonne meta description

La meta description est le petit paragraphe apparaissant sous la balise Title dans les résultats de recherche. C’est l’occasion de préciser le contenu de ton article tout en donnant à l’internaute l’envie de cliquer :

exemple meta description

Pour cela, tu peux  :

  • Jouer sur l’urgence : “cet article sera bientôt supprimé
  • Poser des questions : “Vous cherchez un moyen de ne pas vous faire voler vos crypto-monnaies ? Alors cliquez maintenant sur cet article.”
  • Lister les bénéfices que l’internaute va obtenir : “Cliquez maintenant sur cet article pour découvrir tous les bienfaits des huiles essentielles pour votre corps et votre esprit”.
  • Jouer la curiosité : “Cliquez maintenant sur cet article pour découvrir cet objet insolite qui a changé la vie de Bernard”.
  • Utiliser les chiffres : “Ces 7 méthodes sont simples et gratuites à mettre en œuvre pour générer vos premiers euros en ligne ».

Comme tu l’as vu dans notre exemple, la taille de la meta description est limitée à 155 caractères. Et il faut également que le mot-clé visé par l’article apparaisse dedans.

3) Optimiser la structure de son contenu

Lorsque tu écris un article, il est vital de proposer une structure claire et cohérente à ton lecteur. Autrement dit, il faut que tu adoptes une hiérarchie logique afin que ton visiteur puisse s’y retrouver facilement.

Pour cela, tu dois d’abord choisir une balise H1. Il s’agit du titre principal qui apparaît sur la page de ton site. Comme il s’agit d’un titre, il ne doit y en avoir qu’un seul. Et celui-ci peut être différent de la balise Title pour info.

Par exemple, prenons l’article sur Lost Ark rédigé par jeuxvideo.com :

exemple titre structure

Ce titre H1 est différent de la balise Title qui s’intitule : “Test de Lost Ark sur PC par jeuxvideo.com”. Mais quoi qu’il arrive, le mot-clé doit toujours être présent. Et dès le début si possible.

Ici en l’occurrence, le mot-clé “Test Lost Ark” est présent dans la balise H1 et la balise Title.

Pour le reste de ton contenu, tu vas devoir organiser une hiérarchie avec les autres balises H2, H3 voire plus en profondeur si besoin. L’idée est d’offrir au lecteur une structure claire et organisée.

Pour te rendre compte de la structure par les autres sites, tu peux utiliser l’extension gratuite HeadingsMap. Pour notre fameux test, cela donne ceci :

exemple structure

Comme tu le vois, la structure est cohérente et bien ordonnée. Ton visiteur ne lira pas forcément tout, mais au moins il trouvera l’information qu’il est venu chercher. Et c’est là le principal.

Par exemple, s’il ne cherche que la liste des points forts et points faibles, il pourra directement aller à la fin pour les obtenir.

Le top reste d’utiliser des mots-clés synonymes au mot-clé principal pour l’appuyer d’un point de vue référencement. 

Si tu as du mal à ordonner certaines questions que pourrait se poser le lecteur, tu peux créer une partie FAQ pour les intégrer facilement. C’est une bonne idée et de nombreux sites ecommerce à succès ont adopté cette stratégie :

questions reponses clients

4) Optimiser le contenu de la page

Optimiser le contenu de sa page est sans doute la partie la plus complexe du SEO on page. Il faut réussir à combiner les critères purement SEO avec le copywriting pour que le visiteur apprécie ton site.

Commençons par le…

Choix d’un mot-clé

Chaque page doit viser un seul mot-clé principalement. C’est la première règle à respecter. 

Pour cela, il faut le mentionner dès l’introduction, et si possible dès le début. Attention, nous ne sommes plus en 2010 où il suffisait de le spammer partout dans le texte pour se référencer. Aujourd’hui, il ne faut pas en abuser.

On te conseille de le glisser dans les intertitres type H2 ou H3 en l’utilisant lui ou ses synonymes.

Par exemple, si ton article vise le mot-clé « crypto monnaie« , tu peux utiliser les expressions “monnaie numérique”, “bitcoin”, “finance décentralisée« , etc.

N’en abuse pas, c’est véritablement important. À la place, concentre-toi sur la sémantique de ton texte. Mais ça, c’est pour la fin de cette partie !

Intention de recherche

Chaque mot-clé est rattaché à une intention de recherche. Et pour avoir la chance d’apparaître dans les premiers résultats de Google, ton contenu doit répondre à cette intention.

Quand tu cherches sur Google le meilleur bar de ta ville pour aller draguer, tu veux une adresse, des horaires d’ouverture et éventuellement la carte. Tu n’en as rien à faire de l’histoire du bar, de l’historique des boissons servies dans l’établissement ou autre.

Et pour savoir quelle est l’intention de recherche du mot-clé que tu vises, rien de mieux que de regarder sur Google les sites déjà placés. Ils pourront t’aider à comprendre ce que le moteur de recherche attend de ta page.

Ponctuation et forme du contenu

On en arrive à un critère plus émotionnel, à savoir la forme de ton texte. Chaque phrase que tu écris doit pousser le lecteur à lire la suivante. C’est là ta mission cher apprenti makers. ✍️

Et pour cela, le fond doit être intéressant (on y vient juste après), mais la forme doit l’être encore plus. Tes phrases doivent être courtes et impactantes. Il faut aérer ton texte, on ne doit pas s’étouffer en le lisant.

Fais des paragraphes relativement courts. Essaie de les limiter à une idée principale. Puis une fois traitée, passe à la suivante dans un autre paragraphe. Comme ça… hop !

Tu peux aussi mettre du gras pour mettre en avant certains mots ou certaines expressions. La plupart des internautes balaient rapidement ton texte. Si en un coup d’œil ils comprennent celui-ci avec sa structure et les mots en gras, tu as plus de chance qu’il s’attarde sur une partie.

Tu t’embêtes à écrire des textes pour bien les référencer. Fais tout pour qu’on les lise vraiment ! C’est la base.

Contenu unique et captivant 

Écrire un contenu riche et unique nécessite de te renseigner sur le sujet. Fais des recherches et garde toutes les informations intéressantes que tu trouves  de côté pour les réutiliser.

Ensuite, organise-les à TA manière. Ne récupère pas la structure des autres. L’idée n’est pas d’être une pâle copie de la concurrence. On est pas des moutons chez les Makers 🐑 (mais on espère être aussi doux).

Puis, une fois que tu as tous ces éléments, utilise le copywriting pour attirer l’attention de ton visiteur : 

comment attirer attention du lecteur
  • Donne-lui des chiffres ;
  • Donne du rythme à la lecture en faisant des phrases courtes ;
  • Mets des belles images libres de droit ;
  • Parle-lui directement (vous / tu) ;
  • Fais des listes à puces (les gens adooorent les listes à puces) ;
  • Tease lui les parties suivantes ;
  • Rappelle-lui ce qu’il obtient en lisant ton article ;
  • Raconte des anecdotes croustillantes sur le sujet ;
  • Image ton propos avec des exemples ;

Si tu gères cette partie, tu pourras être rentable même avec peu de visiteurs. Parce que les personnes qui liront tes textes auront confiance en toi et te verront comme un expert.

Ils se diront que tu comprends leurs douleurs, leurs doutes et leurs problèmes. Et dans leurs têtes, si tu comprends tout ça alors tu as forcément la solution. Ce n’est pas moi qui le dis, mais la plupart des études en psychologie.

Si le sujet t’intéresse, procure-toi le livre “Influence et Manipulation” de Robert Cialdini. 

C’est comme ça que tu pourras gagner de l’argent en ligne. Peut-être même plus facilement que les autres éditeurs de site. 

Le cas des images

Les images (comme les vidéos) sont là pour offrir une alternative à ton lecteur. Tout cela est complémentaire à ton contenu écrit et il est vital d’en proposer si cela fait partie de l’intention de recherche du mot-clé.

Par exemple, si tu souhaites te positionner sur la requête “meilleurs tatouages », tu ne rankeras jamais qu’avec du texte. Il te faudra des images. Beaucoup d’images. La preuve :

exemple resultat serp meilleurs tatouages

Et d’un point de vue SEO, il est nécessaire de faire attention à plusieurs critères :

  • d’abord, il faut renommer l’image que tu vas importer en mettant un mot-clé ou un synonyme de celui-ci ;
  • Ensuite, il faut remplir la balise alt (appelé aussi texte alternatif) en la décrivant
  • Enfin, il faut lui donner un titre quand tu l’importes en mettant le mot-clé ou un synonyme ;

Voilà à quoi ça ressemble sur ton tableau de bord WordPress :

comment optimiser image wordpress

N’hésite pas à créer des infographies. Cela apporte beaucoup de valeurs à tes lecteurs et elles sont souvent partagées. C’est un bon moyen de se faire connaître sans débourser un centime. 

Liens externes

N’hésite pas à glisser quelques liens vers d’autres sites d’autorité. Cela permet de prouver à Google que ton contenu repose sur des éléments sérieux et que tu mentionnes tes sources.

Ce n’est pas le critère le plus important du SEO on page, mais c’est clairement le plus simple à faire.

Privilégie quand même un site spécialisé et non aux gros médias. Ben oui à force de leur faire des liens, ils en profitent pour se lancer dans l’affiliation :

bfm guide dachat

Oui. BFM se met aux cuiseurs vapeur. Finalement les Mayas avaient raison : la fin du monde est pour bientôt (ils avaient juste tort sur la date). 🤷‍♂️

La sémantique

La sémantique du contenu est très importante concernant le référencement naturel. Cela s’explique parce que Google ne comprend pas ce que tu écris. Eh oui.

Du coup, il transforme les mots en entités mathématiques pour comprendre de quoi tu parles. Et ensuite il va évaluer si cela correspond à ce que l’internaute recherche ou non. Tu seras classé avec les autres pages traitant du même sujet.

Et pour procéder à ce classement, il prend en compte la sémantique. Quand tu veux te référencer sur un mot-clé en particulier, tu ne dois pas juste te contenter de le répéter dans ton texte. Tu dois mentionner d’autres mots ou expressions en rapport avec lui.

Prenons un exemple :  “président de la République”, “banquier d’affaires”, “jeune et dynamique”, et “choppe sa prof” (🤷‍♂️). Tu vas vite comprendre qu’on veut te parler de Macron. Google est pareil.

Normalement, en lisant uniquement ces mots annexes tu dois être capable de trouver le mot-clé visé

Heureusement, tu n’as pas à tout deviner toi-même. Certains outils SEO en ligne comme Yourtextguru peuvent le faire à ta place. Par exemple, pour le mot Macron, il t’indique les expressions les plus utilisées par les sites les mieux positionnés dans les SERP :

exemple yourtextguru

Et ensuite, cet outil peut te dire le degré d’optimisation de tes concurrents qui sont sur la première page pour que tu puisses t’adapter de ton côté :

optimisation semantique yourtextguru

Nous reviendrons plus en détail sur cette notion dans un prochain guide. Pour ne pas le manquer, garde précieusement notre site dans tes favoris 👍

5) Optimiser le maillage interne

Avant de comprendre comment optimiser son maillage interne, il faut comprendre comment fonctionne Internet. En fait, chaque page faisant un lien vers une autre lui transmet du “jus SEO

En fonction de la réputation du site, ce jus est plus ou moins important. Et chaque page dispose de son propre jus. Généralement, la page d’accueil est la plus puissante puisqu’elle reçoit la plupart des liens venant de l’extérieur.

Et pour ne pas perdre ce jus, chaque page doit le transmettre aux autres. Ainsi, il faut faire des liens internes renvoyant vers d’autres articles. De ce fait, ce jus est retransmis équitablement entre toutes les pages. Et ainsi de suite.

Plus une page va recevoir de liens internes (donc de jus) et plus elle sera puissante. Tu peux donc en profiter pour renforcer tes pages les plus rentables comme ceci par exemple :

structure maillage interne

Bien sûr, il ne faut pas faire n’importe quoi. Par conséquent, on te conseille de faire des renvois vers des pages qui traitent d’une thématique similaire à celle de ta page.

D’ailleurs, tu peux même optimiser l’ancre de lien. Pour rappel, l’ancre de lien est texte contenu dans un lien hypertexte. Tu le vois souvent souligné et dans une couleur qui se dégage du texte comme ceci :

ancre de lien

Pour renforcer le référencement d’une page, tu peux t’amuser à faire des liens depuis d’autres avec une ancre différente à chaque fois. Tu peux ainsi utiliser tous les synonymes du mot-clé visé pour bien montrer à Google de quoi parle la page principale. C’est une très bonne stratégie 👍

Attention au contenu dupliqué

Il est important de mentionner ici qu’il ne faut pas reproduire un contenu identique entre tes pages. Bien sûr, il peut y avoir quelques similarités, mais il ne faut pas dépasser une certaine limite.

Il n’y a pas de chiffres exacts à ce sujet, mais évite de dépasser 25% de contenu identique entre tes articles. Avec ça tu devrais être tranquille. 

Si tu t’amuses à traduire du contenu produit dans une langue étrangère, dis-toi que quelqu’un a peut-être eu la même idée que toi avant. Donc si tu traduis mot à mot et que l’autre a fait pareil, tu seras sanctionné par Google.

Fais très attention à cela. Essaie au moins de réécrire certaines parties pour être tranquille à ce niveau. 

Les nouveaux critères impactant le référencement naturel

Avec l’évolution des différentes technologies ainsi que des habitudes de l’internaute, de nouveaux critères sont apparus. Ils deviennent de plus en plus importants donc il est vital de ne pas passer à côté.

La vitesse de chargement des pages

Les internautes détestent attendre. Le temps d’attention moyen d’un humain est de 7 secondes (pour info, c’est moins que le poisson rouge). Donc si ton site met du temps à charger, l’internaute risque de quitter ton site avant même d’avoir découvert son contenu.

C’est un peu comme proposer à ton plan Tinder une sieste crapuleuse… et mettre 45 min pour enlever ton pantalon. Il ou elle sera partie avant même que tu ais réussi. 

Et ça, c’est mauvais pour ton SEO. Parce que Google peut interpréter que l’internaute quitte rapidement ton site puisqu’il est de mauvaise qualité. Et c’est comme ça que tu vas perdre ton bon référencement.

Heureusement, il existe des moyens pour accélérer ton site. Tu as des plug-ins comme WP Rocket ou des thèmes déjà optimisés pour cela.

La compatibilité avec le mobile

En moyenne, les gens passent 3,7 heures par jour sur leur téléphone. Et pour te donner une idée, 50% des recherches sur Google sont faites via mobile.

Il faut donc répondre à cette évolution en proposant un site adapté pour le mobile. Voir fait spécialement pour lui. Pour te donner une idée, l’un de nos sites est consulté à 90% par des mobiles. 

Le plus simple est de partir sur un thème spécialisé là-dedans. Tu en trouves plein sur Internet comme GeneratePress ou encore Astra

L’expérience utilisateur (UX)

La navigation sur ton site doit être fluide et pratique. Ton visiteur doit pouvoir naviguer facilement d’une page à l’autre. Les pages doivent être optimisées pour la lecture et donner envie de lire la suite.

Il faut bien vérifier que tu n’as pas de problème d’affichage et que ton site est correct esthétiquement.

Si tu ne fais pas ça, les visiteurs partiront en courant. On appelle ça le taux de rebond. C’est un score qui indique le pourcentage de personnes ayant quitté un site après avoir découvert une page.

Donc plus il est important, plus c’est inquiétant pour toi.

Pour éviter cela, optimise le maillage interne, propose un contenu intéressant et fais ton maximum pour capter l’attention de ton lecteur. En clair, applique tous les conseils que tu as découverts dans cet article 😉


Voilà, c’est déjà fini ! Tu es maintenant un As de l’optimisation du SEO on site, de quoi avoir un bon référencement naturel pour ton propre site internet. N’oublie pas la dimension copywriting qui est trop souvent délaissée par les éditeurs de sites.

Si tu souhaites rester en contact avec la communauté Makers, nous t’invitons à compléter le formulaire ci-dessous.

Cela te permettra de recevoir un mail pour savoir dès qu’un contenu de ce genre a été publié sur le site. Ne t’inquiète pas, tu ne subiras pas de spam, il nous est impossible de pondre ce genre d’article tous les jours !

Tu recevras en bonus de nombreux conseils exclusifs pour lancer toi aussi ton premier business en ligne et gagner tes premiers euros en ligne.

Rejoins 5 000+ makers et reçois tous nos derniers conseils pour vivre du SEO et de l’affiliation.

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager :

asyncr0ne

asyncr0ne

Éditeur de site et SEO depuis 2016, j'ai créé et revendu des dizaines de sites de niches. Aujourd'hui j'ai co-fondé Les Makers pour partager mon expériences et ma vision du blogging.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page

À toi de jouer !

Rejoins notre mini formation gratuite pour générer ton premier revenu en ligne grâce à l’édition de site et à l’affiliation !

ebook gratuit seo affiliation.png