Comment générer du trafic sur son site web en 2022 ? 

Pour tous les webmasters, la priorité devrait être d’obtenir du trafic régulier sur son site web. Et oui, sans visiteurs, un site internet n’a aucune valeur et ne peut générer aucun revenu. Cela, peu importe le type de monétisation choisi par l’éditeur du site.💰

Le problème, c’est qu’il existe différentes façons d’amener des internautes sur son site. Tu peux faire de la publicité, optimiser ton site pour le référencement, faire des posts sur les réseaux sociaux, etc. 

Toutes les sources de trafic ne se valent pas et certaines peuvent convenir ou non selon ta situation. C’est pourquoi on va maintenant te présenter nos meilleures façons de générer du trafic sur ton site web ! 💪

Rejoins 5 000+ makers et reçois tous nos derniers conseils pour vivre du SEO et de l’affiliation.

Augmenter son trafic grâce au SEO 

Le SEO ou Search Engine Optimization, c’est le fait d’optimiser son site pour les moteurs de recherche. L’objectif est d’être bien positionné dans les pages de résultats de Google, Yahoo, Bing et autres.  

Il existe toute une science autour du référencement d’un site internet, qu’on explique en détail dans la formation “Affiliation et SEO”. 👀

Les avantages du SEO sont nombreux par rapport aux autres sources de trafic. Pour commencer, le SEO apporte du trafic qualifié ou trafic “chaud”. En effet, les utilisateurs qui font des recherches précises sur Google seront bien plus à même d’acheter. Cela par rapport à un internaute qui se rend sur un site à la suite d’une publicité non désirée. 

Ensuite, il faut savoir que le SEO est une source de trafic sur le long terme. Une fois que ton site est bien référencé sur Google, il ne va pas ou très peu bouger. De cette manière, tu pourras obtenir du trafic tous les jours pendant plusieurs années en investissant dans le référencement de ton site. 📈

Pour terminer, le SEO est un trafic entièrement gratuit

Évidemment, le SEO va aussi avoir des inconvénients. Le gros point faible de cette source d’acquisition, c’est qu’il faut attendre un certain temps avant d’avoir des résultats. Pour commencer à bien être référencé sur Google, il faut entre 3 à 6 mois en moyenne. 

Avoir une partie blog 

Créer un blog professionnel est sûrement le meilleur moyen d’obtenir du trafic qualifié sur le long terme. En effet, grâce aux techniques de référencement, tes contenus vont se positionner sur les moteurs de recherche et t’apporter régulièrement du trafic. 🤝🏼

La création de contenu est une stratégie plus longue que la publicité par exemple. Toutefois, comme dit plus haut, une fois que tes articles sont en ligne et bien référencés, ils continueront à apporter des visiteurs. Alors qu’avec la publicité, une fois que tu arrêteras de payer, tu n’auras plus aucun visiteur. 

L’objectif est ici de créer des articles informationnels autour de ta thématique pour répondre aux questions des utilisateurs. 

Imaginons que tu aies un e-commerce sur le CBD. 🌿

Tu vas créer une partie blog avec des articles qui apprennent des choses sur le CBD, comme : 

  • Les bienfaits du CBD
  • Peut-on donner du CBD à son chien ? 
  • La législation autour du CBD 
  • À quelle fréquence consommer du CBD ?
  • Le CBD aide-t-il à dormir ? 

Toutes ces requêtes sont des informations recherchées par les futurs acheteurs de CBD. Si tu arrives à te positionner et à répondre aux questions de ces prospects, tu gagnes en visibilité en plus de réaliser des ventes supplémentaires. 🤑

Mais encore faut-il savoir quel article rédiger. Nous allons te montrer ci-dessous des techniques pour que tes articles soient sûrs de t’apporter du trafic sur le long terme. ⤵️

Écrire sur une niche evergreen 

Ta niche, pour avoir plus de chances de succès, doit être evergreen. Evergreen, ça veut simplement dire “qui marche tout le temps”. En clair, si on prend la thématique perte de poids par exemple, c’est une niche qui va toujours marcher et n’est pas soumise à une certaine saisonnalité. ❄️

On dit de choisir une niche evergreen afin d’éviter de dépendre de la saisonnalité d’un produit. Par exemple, si tu vends des vêtements chauds sur internet, cela risque de bien marcher en hiver, mais le chiffre d’affaires va sûrement diminuer fortement en été. Voilà pourquoi il faut bien choisir une niche qui fonctionne toute l’année et qui ne risque pas de disparaître.

Deuxième exemple : le hand spinner. Au premier abord, on pourrait se dire qu’il s’agit d’une niche qui fonctionne toute l’année donc pas de saisonnalité pour ce produit. Pourtant, le hand spinner a très vite disparu de la circulation. Par conséquent, il vaut mieux éviter les effets de mode. 

L’objectif pour sa niche est donc d’avoir une thématique sans saisonnalité et qui est présente depuis longtemps, ou qui a de beaux jours devant elle. 🤝🏽

Comment savoir si une niche est evergreen ? 

Pour vérifier l’intention de recherche et la popularité d’une thématique, Google offre un outil gratuit nommé Google Trends. Il permet de donner, par rapport à un mot clé, l’intérêt porté au fil de l’année.

Prenons l’exemple de la niche perte de poids

google trends perte de poids

Comme tu peux le voir, il y a un pic de recherche vers le début d’année. Cependant, on voit clairement que ce mot-clé est recherché toute l’année. Ainsi, si tu possèdes un site sur la perte de poids en général, il pourra attirer autant de visiteurs toute l’année. 

Autre exemple avec le mot clé “doudoune” : 

google trends doudoune

Avec ce mot clé, on voit clairement qu’il fait partie d’une thématique saisonnière. Concrètement, les sites qui proposent des doudounes à la vente ou parlent de doudoune auront beaucoup de visites pendant l’hiver, mais beaucoup moins voire quasiment pas pendant la période d’été/printemps. 🥶

Ce qu’on te conseille, c’est de te focaliser sur des mots-clés dans une niche evergreen. Comme cela, tu éviteras les chutes de trafic et donc de chiffre d’affaires pendant certains mois.

Choisir des mots-clés 

Pour attirer des visiteurs sur ton site web, tu vas devoir rédiger des articles sur des mots-clés. Un mot-clé, c’est simplement une requête tapée dans un moteur de recherche comme Google. En tapant cette requête, plusieurs résultats de recherche vont s’afficher. 

Exemple avec la requête voyage en famille” :

page resultat de recherche google

Cette page de résultat est appelée dans le jargon SEO une “SERP”. Comme tu peux le voir, plusieurs sites ressortent sur cette requête. Et pour arriver dans le haut d’une SERP, ces pages sont optimisées pour le référencement (on verra plus tard comment optimiser un article). 🙄

Comme tu peux t’en douter, certains mots-clés sont bien plus compétitifs que d’autres. Généralement, les requêtes “génériques” d’un seul mot sont les plus difficiles, comme voyage, mutuelle, assurance vie, etc. 

Ces requêtes ont aussi un volume de recherche très important. Le volume de recherche, c’est simplement le nombre de fois où une requête est tapée par mois sur Google. Par exemple, la requête voyage est recherchée 49,500 fois par mois en France : 

volume de recherche mot cle

Outil : Semrush

Du coup, comment trouver des mots-clés peu compétitifs sur lesquels se positionner ? 🤔

Comme on te l’a dit, si tu débutes, il vaut mieux éviter les mots-clés trop concurrentiels. Ce qu’il faut, c’est partir sur des requêtes plus abordables, avec moins de concurrence. Pour ce faire, tu vas rédiger sur des mots-clés beaucoup plus précis, qu’on appelle “longue traîne”. 

mot cles longue traine

Comme tu peux le voir, plus un mot-clé est long, plus le volume de recherche est bas. Il y a bien plus de personnes qui tapent le mot “voyage” que la requête “où partir en mai en famille en France ?”. Ainsi, tu pourras bien plus facilement arriver dans le top 3 sur une requête plus précise. 

En plus d’être bien plus accessible, ce type de requête permet d’obtenir un trafic encore plus qualifié. En effet, quelqu’un qui recherche un voyage en famille en mai est beaucoup plus susceptible d’acheter un voyage tout compris, qu’un utilisateur qui tape simplement “voyage”. 🏕️

En soi, plus le mot-clé est long, plus l’utilisateur est intéressé. Par conséquent, si tu cherches à obtenir un haut taux de conversion, il faudra viser ce type de requête. 

Si tu veux apprendre à trouver des mots-clés peu concurrentiels facilement, on t’invite à télécharger notre ebook gratuit. 

Optimiser un article 

Désormais, tu sais quel type de mot-clé choisir pour ton blog. Mais ces articles devront être optimisés pour le référencement naturel. Autrement, il y a peu de chances qu’ils arrivent dans le haut des résultats de recherche. On ne va pas te mentir, optimiser un article pour le SEO est un processus assez complexe. 

Nous allons donc te montrer rapidement comment faire pour qu’un article soit bien vu aux yeux des moteurs de recherche. 💪

Comme tu l’as vu, un article doit être optimisé sur un mot-clé. Par exemple, si tu as un blog sur la niche perte de poids, tu vas écrire un article pour chaque mot-clé de longue traîne. 

Prenons un exemple concret. 📝

Imaginons que tu veuilles écrire un article sur la requête “régime cétogène”.  

Pour optimiser un article sur un mot-clé, tu devras placer cette requête plusieurs fois dans un texte. Attention, le but n’est pas de spammer ce mot-clé en le plaçant dans toutes les phrases. Cela s’appelle du Keyword Stuffing et est interdit par Google. 

Non, ce qu’il faut, c’est placer ce mot-clé à des endroits stratégiques. Ces endroits vont être l’introduction, les titres, les images et le corps de texte. Il faudra bien évidemment écrire un article de qualité, d’une taille plus ou moins conséquente. 📄

Au niveau des titres, il y en a qui vont être plus importants que d’autres aux yeux des moteurs de recherche. Par conséquent, le titre H1 (plus gros titre) va être plus “regardé” qu’un titre H5. 

Exemple de plan pour un article sur le régime cétogène : 🍳

​​H1 : En quoi consiste le régime cétogène ?

H2 : Le régime cétogène : Les bases 

H3 : Les fondamentaux du régime

H3 : Les aliments

H2 : Comment construire un menu ?

H3 : Les aliments

H3 : Exemple de menu pour un régime cétogène réussi

En ce qui concerne le nombre de mots d’un article, il n’en faut ni trop peu ni pas assez. On dit qu’au-delà de 300 mots, Google comprend de quoi parle un texte. Le mieux selon nous est d’observer le nombre de mots qu’on écrit les 3 premiers de la SERP, et de faire un peu plus. 📈

Si tu es sur WordPress, plusieurs plugins peuvent t’aider à optimiser le SEO On Site de tes articles pour les moteurs de recherche. C’est notamment le cas de Yoast SEO, All in One SEO et Rank Math. Et si tu veux apprendre plus en détail comment optimiser un article, on t’explique tout dans notre ebook gratuit. 

Retravailler le contenu existant 

L’une des stratégies les plus sous-estimées en SEO, c’est le fait de retravailler ses contenus existants. En fait, si tu as de nombreuses pages sur ton site mais qu’elles ne sont pas mises à jour et ne reçoivent pas de commentaire, ce sont des pages “mortes”. ☠️

Ce que Google apprécie particulièrement sur un site web, c’est que son contenu soit mis à jour. Pour autant, il ne faut pas non plus mettre à jour ses articles tous les jours sans apporter de modification. D’ailleurs, le moteur de recherche précise qu’il faut apporter au moins 200 mots supplémentaires pour qu’une mise à jour du contenu soit prise en compte. 

Si tu as déjà un site web avec du trafic et souhaites avoir un petit “boost” de la part de Google, on t’invite à rafraîchir tes vieux contenus. ✏️

Voilà, tu en sais désormais un peu plus sur le référencement naturel. Mais sache que ce n’est qu’un petit aperçu de ce qu’est réellement le SEO. Si tu veux en savoir plus sur comment optimiser un site pour le référencement, on t’invite à télécharger notre ebook gratuit. 

5 autres moyens de générer du trafic 

Selon nous, le SEO est la meilleure façon de générer du trafic sur son site web. Pourtant, il existe un tas d’autres manières de gagner des visiteurs quotidiens. On va donc te présenter plusieurs moyens gratuits (et un payant) d’obtenir plus de trafic. ⤵️

1/ Poster sur les réseaux sociaux 

En France, 53 millions de personnes sont actives sur au moins un réseau social et y passent en moyenne 1h46 par jour. Les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans la vie de tous les jours. Désormais, il est quasiment indispensable pour une marque d’avoir une présence sur les réseaux sociaux.📱

Les réseaux sociaux les plus populaires sont Facebook, YouTube, Instagram, Twitter et TikTok. Tous ces médias sociaux ont un point commun pour les entreprises. Ils permettent d’obtenir du trafic organique et de créer une communauté. 

Ainsi, de nombreuses entreprises vont poster régulièrement sur les réseaux sociaux afin d’attirer du trafic gratuitement. Mais attention, il ne suffit pas de poster au hasard sur n’importe quel réseau. En fonction de ta clientèle, il vaut mieux se focaliser sur un réseau social plutôt qu’un autre. 👀

Prenons un exemple concret. 

N26 est une banque en ligne. Ils vont se focaliser sur les jeunes, car ce sont eux les plus susceptibles d’ouvrir un compte sur une néobanque plutôt qu’avec une banque traditionnelle (Crédit Mutuel, BNP Paribas, Caisse d’épargne, etc.). 

Twitter est un réseau social ultra populaire chez les 18-34 ans, exactement la cible d’une banque en ligne. Par conséquent, N26 a tout intérêt à se rendre populaire sur Twitter. Pour ce faire, elle va tweeter régulièrement des sujets qui touchent cette tranche d’âge : 💳

exemple twitter n26

Rien qu’avec ce type de tweet, les banques en ligne attirent un peu de trafic organique. Mais en profitant des tendances de ce réseau social, N26 peut également créer un mini-buzz gratuitement : 

exemple buzz twitter

En fonction de ta cible, tu peux choisir un réseau social en particulier. Ce qu’on te recommande, peu importe le réseau social, c’est de poster régulièrement en t’adressant à ton audience. Pour attirer du trafic, tu peux également organiser des concours en demandant aux gens de s’abonner à ton compte, taguer des amis, etc.   

Ne sous-estime pas la puissance des réseaux sociaux. Certaines marques en font leur première source de trafic et peuvent donc obtenir des clients sans débourser un euro en publicité. 

C’est par exemple le cas des marques de paris sportifs, qui s’adressent aussi à un public jeune. Par conséquent, toutes ces marques sont très présentes sur les réseaux sociaux, et font même parfois le buzz ! 🍀

2/ Créer une newsletter 

Très sous-estimée, la newsletter est un moyen très puissant de diversifier ses sources de trafic. Avec une liste d’emails, tu ne dépends d’aucun algorithme comme avec Google ou Facebook Ads. Tu peux générer du trafic sur ton site web, simplement en envoyant un petit mail à ta liste. 📧

Pour obtenir des “leads”, c’est-à-dire des adresses mail, tu peux utiliser plusieurs stratégies. 

Si tu as un e-commerce ou un site de vente d’infoproduits/coachings, tu peux proposer une réduction si un utilisateur s’inscrit à ta newsletter. Un exemple avec la boutique en ligne Sarenza qui offre 20€ de réduction aux nouveaux inscrits : 👠

inscription newsletter

Si tu vends des formations en ligne par exemple, tu peux offrir un échantillon ou un contenu informationnel : 

inscription newsletter formation

Au bout d’un certain temps, tu auras une liste email bien remplie. Ce qu’on te recommande, c’est de ne pas spammer tes abonnés. Le mieux est d’envoyer 1 voire 2 mails maximum par semaine. Le tout en ajoutant de la valeur et en proposant des nouveautés, pour ne pas lasser ta communauté. 📩

Dans la plupart des cas, avoir une newsletter ne permettra pas d’avoir une nouvelle audience, mais plutôt de pérenniser celle existant. En envoyant régulièrement un mail à tes visiteurs, tu peux en quelque sorte leur rappeler ton existence. (Oui, la plupart des gens oublient qu’ils ont visité ton site seulement 1 heure après l’avoir quitté)

👉 C’est comme cela que les médias en ligne attirent une bonne partie de leur trafic. Si un visiteur occasionnel reçoit un mail, il sera bien plus tenté de visiter à nouveau le site d’un média. Alors que sans newsletter, il n’aurait pas forcément pensé à consulter ce site. 

Que tu aies quelque chose à vendre ou non sur ton site, on t’invite vraiment à avoir une newsletter. Cela permettra de pérenniser ton audience d’une part et de ne plus dépendre de Google ou des réseaux sociaux.  

⚠️ Attention, pour collecter et envoyer des mails, il faudra respecter les RGPD.  

3/ Créer un logiciel gratuit

Sur internet, tu peux trouver tout un tas de logiciels mis à disposition gratuitement. La plupart du temps, ces outils rapportent de l’argent à leur propriétaire grâce à la publicité qui y est incluse. 

logiciel accessible google

Par exemple, ce site propose de transformer gratuitement une phrase écrite au minuscule en majuscule et inversement. Comme tu peux le voir, le site est monétisé grâce à de la publicité. Mais le propriétaire du site pourrait aussi bien fournir ce logiciel pour attirer du trafic et faire la promotion de ses produits. 

Si tu as des compétences en codage, tu peux réfléchir à cette solution. Sinon, utilise les autres astuces et ne perd pas ton temps !

4/ Écrire un article invité 

Pour que ton site gagne en visibilité, tu peux écrire un article sur un blog populaire. On appelle cela un “article invité”. En rédigeant sur un blog connu, tu peux espérer récupérer une audience afin d’augmenter ton trafic

Généralement, l’écriture d’un article invité va être gratuite, ou se fera en échange d’un autre article invité. En clair, tu vas écrire un article sur un autre blog, qui va lui-même écrire un article pour ton site web. 🤝🏻

Le problème, c’est qu’il est assez difficile de trouver un blog populaire sur lequel écrire un article invité. En effet, si tu débutes et n’as pas beaucoup de visibilité, peu de blogueurs vont accepter que tu rédiges un article sur leur site.

Ce qu’on te conseille donc, c’est de ne pas viser des blogs trop populaires. Le mieux est de démarcher des petits blogs dans ta thématique, pour plusieurs raisons. Ce sera d’un côté bien plus facile, car beaucoup moins d’autres blogueurs vont demander un article invité. De l’autre côté, tu t’adresses à une audience plus qualifiée

Tu peux aussi payer pour avoir un article sur un autre site. Mais dans ce cas, on sera plus sur un article sponsorisé. Il existe de nombreuses plateformes où tu peux acheter un article sur un site connu, comme E-referer ou RocketLinks. (Tu peux même avoir ton article sur le site de BFMTV !😱)  

5/ La publicité 

On va parler ici de la publicité, qui permet aussi d’apporter du trafic à un site web. Cependant, ce n’est pas du trafic gratuit. Pour attirer de nombreux visiteurs, il faudra investir un minimum. Si tu ne souhaites acquérir uniquement du trafic gratuit, on t’invite à passer cette partie. 

La publicité qui propose le meilleur rapport qualité-prix, c’est selon nous Google Ads. En fait, le fonctionnement est à peu près le même que pour le SEO. La seule différence, c’est qu’il faut payer pour arriver en haut des résultats de recherche, dans la partie “Annonces”. On appelle cela le Search Engine Advertising (SEA). 

À la manière du SEO, le SEA permet d’amener du trafic chaud sur ton site web. Par conséquent, tu peux espérer réaliser un haut taux de conversion. 🔥

Avec le SEA, tu payes uniquement au clic. C’est-à-dire que si un utilisateur voit ton annonce sur Google, mais ne clique pas sur ton site, tu n’as pas à payer. Cela contrairement à un spot de pub où tu dois payer en avance, peu importe le nombre de personnes qui visitent ton site.

avoir google ads

L’autre avantage du SEA, c’est qu’il est bénéfique pour ton référencement web. En effet, si tu fais venir du trafic qualifié sur ton site, les visiteurs vont y rester longtemps. Et cela va booster ton SEO. Attention, ce n’est pas non plus une formule magique. 

Le SEA peut certes permettre d’avoir des résultats plus rapides en SEO, mais n’est pas une stratégie pour avoir du trafic gratuit sur le long terme. Pour profiter de ses effets bénéfiques, il faudra au préalable optimiser son site pour le référencement naturel. 


Tu sais maintenant comment générer du trafic sur ton site web. L’important au départ est de te concentrer sur une seule technique et de bien faire les choses. N’essaie pas de partir dans tous les sens au risque d’être inefficace.

Tu peux par exemple partir sur le référencement naturel. Et quand tout sera en place et que tu auras un process clair et structuré pour publier régulièrement, tu pourras commencer à t’intéresser aux réseaux sociaux.

D’ailleurs, si tu souhaites générer tes premiers euros en ligne grâce à une méthode qui a fait ses preuves, tu peux indiquer ton mail ci-dessous pour recevoir notre ebook gratuit.

Tu y découvriras toutes les étapes à bien suivre pour ne pas perdre du temps ou de l’énergie sur le mauvais chemin :

Rejoins 5 000+ makers et reçois tous nos derniers conseils pour vivre du SEO et de l’affiliation.

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager :

asyncr0ne

asyncr0ne

Éditeur de site et SEO depuis 2016, j'ai créé et revendu des dizaines de sites de niches. Aujourd'hui j'ai co-fondé Les Makers pour partager mon expériences et ma vision du blogging.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page

À toi de jouer !

Rejoins notre mini formation gratuite pour générer ton premier revenu en ligne grâce à l’édition de site et à l’affiliation !

ebook gratuit seo affiliation.png