Reconversion Professionnelle en France – Statistiques (2024)

Sommaire
Sommaire

Avec près de 2 millions d’actifs français ayant changé de métier ces cinq dernières années, la reconversion professionnelle n’est plus un phénomène de niche, mais une tendance lourde qui façonne le marché du travail en France. 

Ce mouvement massif est le signe qui montre combien le désir de changement et de renouveau professionnel prend de l’ampleur en France.

Nous allons décortiquer ensemble les chiffres, les motivations profondes, et les succès (sans oublier les échecs, parce qu’ils font partie du jeu) de ceux qui ont osé sauter le pas. 

Rejoins 20 000+ makers et reçois tous les lundi, nos derniers conseils pour lancer, gérer et revendre ton business en ligne 📨

Les statistiques et chiffres à retenir sur la reconversion professionnelle 🔢

  • Intérêt pour la reconversion professionnelle : il est passé de 33 à 47% au cours des 8 dernières années. A savoir que 2 millions de Français ont changé de métier lors de ces 5 dernières années.
  • Les raisons de ce phénomène : 17% des personnes cherchent un meilleur équilibre vie pro/perso et 12% cherchent un métier moins stressant. 
  • Une grande peur chez les cadres : 58% d’entre eux estiment qu’une reconversion professionnelle est difficile et 60% d’entre eux optent pour une reconversion non radicale. 
  • Un passage à l’action difficile : parmi les personnes souhaitant faire une reconversion professionnelle en 2015, moins d’un tiers est passé à l’action 4 ans plus tard.
  • La formation comme solution de prédilection : 58% des personnes ayant réussi leur reconversion professionnelle ont suivi une formation.
  • L’impact du CPF : 3,9 millions de dossiers ont été acceptés pour un montant dépensé de 5,11 milliards d’euros. A noter que 1 utilisateur sur 5 a plus de 50 ans.
  • Le soutien offert par Pôle Emploi : plus de 79 798 demandes ont été reçues par cet organisme qui a financé au total pour 125 millions d’euros.
  • Le turn over provoqué par la reconversion : en moyenne, 75% des personnes en reconversion ont décidé de quitter leur entreprise actuelle pour tenter une nouvelle aventure.
  • La récompense à la clé : 83% des personnes s’étant engagées dans ce processus affirment que leurs nouvelles conditions de travail sont meilleures qu’avant. 

Réinvention professionnelle : Une tendance en plein essor

Dans un monde du travail en constante évolution, la réinvention professionnelle n’est plus une exception mais une norme pour beaucoup. 

Tu as déjà pensé à changer de métier ? 

Si oui, tu n’es pas seul. 

👉 Au cours des cinq dernières années, le pourcentage de salariés aspirant à une nouvelle carrière a grimpé de 25 à 33% (source : Devinci). 

Cette envie de changement reflète une quête de sens, de passion ou simplement d’un meilleur équilibre de vie.

Le Passage à l’acte

Sauter le pas vers une nouvelle carrière n’est pas sans préparation. 

👉 Sur ceux désirant changer de voie, 58% ont suivi une formation pour se reconvertir

C’est une étape importante, montrant que derrière l’envie, il y a l’action. 

👉 Mais le plus surprenant, c’est que 75% des personnes en reconversion ont décidé de quitter leur entreprise actuelle pour une nouvelle aventure. 

Quitter le connu pour l’inconnu demande du courage, n’est-ce pas ?

Une Réalité tempérée

Pourtant, malgré ces aspirations, moins d’un tiers des salariés ayant exprimé le souhait de changer de métier en 2015 ont effectivement réalisé ce rêve quatre ans plus tard

Ce chiffre nous amène à réfléchir sur les obstacles rencontrés sur le chemin de la reconversion. 

👉 Par ailleurs, seulement 17% des salariés du privé ont récemment franchi le pas d’une reconversion active et volontaire. 

Ces statistiques soulignent les défis, mais aussi le potentiel immense pour ceux qui osent suivre leur passion.

evolution aspiration reconversion

L’évolution des aspirations professionnelles

👉 L’intérêt pour la reconversion professionnelle a nettement augmenté, passant de 33% en 2015 à 47% en 2021

Cette hausse remarquable suggère une évolution des mentalités et des aspirations professionnelles. 

👉 Les travailleurs non qualifiés ne sont pas en reste, avec 39% d’entre eux souhaitant changer de métier en 2015

Et pour couronner le tout, 2 millions d’actifs français ont changé de métier ces cinq dernières années, illustrant un mouvement massif vers la réinvention professionnelle.

Le monde de la reconversion professionnelle

La reconversion professionnelle, ce n’est pas juste une mode passagère, c’est une véritable tendance de fond qui redessine le paysage du travail en France

Tu te demandes à quel point ce phénomène est répandu ? 

Eh bien, avec environ 2 millions d’actifs français ayant changé de métier ces cinq dernières années, on peut dire que le vent du changement souffle fort !

Entre aspiration et réalité

Il est fascinant de voir que 60% des cadres optent pour une reconversion non radicale, se réorientant vers un métier proche du leur. 

Cela dit, franchir le pas n’a rien d’une promenade de santé : 

👉 56% des cadres considèrent la reconversion comme difficile. 

C’est un chemin semé d’embûches, mais l’appel d’un nouvel horizon professionnel est plus fort.

Les moteurs du changement

Qu’est-ce qui pousse autant de personnes à envisager un tel virage dans leur vie professionnelle ? 

La quête d’un meilleur équilibre vie professionnelle/vie personnelle et le désir d’exercer un métier moins stressant figurent en tête de liste, avec respectivement 17% et 12% des réponses. 

C’est dire si la recherche de bien-être au travail est devenue prioritaire.

Le saut vers le nouveau

parcours reconversion

Dans ce parcours de reconversion, 

👉 53% impliquent un changement de métier, 

👉 tandis que les autres 47% mènent à une promotion ou un changement de statut. 

Ce qui est remarquable, c’est la rapidité avec laquelle certains passent de l’idée à l’action : 

👉 pour 42% des personnes, quelques semaines seulement s’écoulent entre l’idée et l’engagement dans leur projet de reconversion.

Un cadre rassurant

Dans plus de la moitié des cas, l’entreprise initiale ou celle d’arrivée joue un rôle clé dans le projet de reconversion

Cela souligne l’importance d’un bon environnement de travail pour faciliter ces transitions.

Les différents visages de la reconversion

Changer de statut, d’employé à indépendant ou l’inverse, est une forme de reconversion que beaucoup envisagent. 

C’est une décision majeure, marquant souvent le début d’un nouveau chapitre professionnel. 

👉 Et savais-tu que 25% des reconversions se font sans changer d’entreprise, en restant à son poste actuel ? 

Cela montre que la reconversion peut aussi signifier évoluer au sein même de son environnement de travail.

Une démarche réfléchie

👉 Pour environ 20% des actifs reconvertis, la décision suit une démarche vocationnelle longuement mûrie.

Cela met en lumière le fait que, pour beaucoup, la reconversion n’est pas un choix impulsif mais le résultat d’une profonde réflexion.

Le rôle de l’accompagnement

L’accompagnement dans la reconversion est un pilier essentiel. 

👉 En effet, 83% des personnes ayant bénéficié d’un soutien dans leur changement de métier affirment que leurs nouvelles conditions de travail sont meilleures

Cela souligne l’importance d’être bien entouré et conseillé dans ce processus.

differents visages reconversion

À la recherche de sens et d’épanouissement

👉 38% des cadres cherchent plus d’épanouissement et s’orientent vers des métiers à dimension humaine ou des métiers manuels et d’artisanat. 

Ce qui montre une soif de sens et de contribution personnelle au travail, au-delà des aspirations purement professionnelles.

Les jeunes et les indépendants dans la course

Les jeunes de 18 à 24 ans ne sont pas en reste, avec 34% d’entre eux qui se reconvertissent, motivés par l’alignement des valeurs personnelles avec leur sphère professionnelle et la passion. 

Quant aux travailleurs indépendants, environ 30% entament un processus de reconversion, cherchant probablement à redéfinir leur parcours professionnel en accord avec leurs aspirations profondes.

Le CPF : Une révolution dans la formation professionnelle

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est devenu un acteur incontournable dans le paysage de la formation professionnelle en France. 

Depuis son lancement le 21 novembre 2019, il a profondément transformé l’accès à la formation pour des millions de Français. 

Voyons un peu les chiffres qui illustrent cette révolution.

Un impact considérable

Depuis son inauguration, 

👉3,90 millions de dossiers ont été acceptés, 

👉avec un montant dépensé atteignant 5,11 milliards d’euros. 

Ces chiffres montrent l’ampleur de l’engagement financier vers l’éducation et la formation des salariés. 

Avec un montant moyen des achats de 1322 euros, il est clair que le CPF joue un rôle majeur dans le financement des parcours de formation.

Qui sont les bénéficiaires ?

Les profils des usagers du CPF sont variés, mais certains chiffres sortent du lot :

👉 1 utilisateur sur 5 a plus de 50 ans, 

👉 et 7 sur 10 sont ouvriers ou employés.

Ce qui témoigne de la portée sociale du dispositif. L’égalité des genres est également respectée, avec une parité parfaite entre femmes et hommes parmi les bénéficiaires.

beneficiaire cpf

Accessibilité et utilisation du CPF

Chaque personne travaillant en France et âgée de plus de 16 ans peut bénéficier du CPF, ce qui représente un potentiel de 38,8 millions de titulaires

L’accessibilité est facilitée par une application mobile et un site web, avec : 

👉 4 millions de téléchargements de l’application

👉 16,8 millions d’usagers ayant validé les Conditions Générales d’Utilisation (CGU).

Une offre de formation vaste et diversifiée

Le CPF offre un accès à un large éventail de formations via un catalogue dédié, avec : 

👉 13 423 organismes de formation proposant 

👉 2973 certifications différentes, 

👉 pour un total impressionnant de 169 403 formations différentes. 

Le prix moyen d’une formation s’élève à 2134 euros, soulignant la qualité et la diversité des formations proposées.

Un soutien continu

Le système est également soutenu par des services dédiés aux financeurs, avec : 

👉 78 798 demandes à Pôle emploi

👉 et un montant financé de 125 millions d’euros. 

Le nombre d’employeurs impliqués s’élève à 7315, avec des dotations sur les CPF atteignant 83,1 millions d’euros, démontrant l’implication des entreprises dans la formation continue de leurs employés.

Rejoins 20 000+ makers et reçois tous les lundi, nos derniers conseils pour lancer, gérer et revendre ton business en ligne 📨

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager :

Quentin Georges
Quentin Georges
J'ai commencé par le Copywriting en 2019 puis je me suis réorienté vers l’édition de site en 2020 et possède aujourd’hui 11 sites de niche. Sur Les Makers, je vais vous transmettre mon expérience sur le web, que ce soit mes réussites ou mes erreurs. De cette manière, j'espère pouvoir vous faire gagner du temps et surtout de l’argent dans vos projets sur le web !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

🎁 Formation Gratuite 🎁

Les 3 étapes simples pour remplacer ton salaire par une rente digitaleen moins de 2h/jour (même si tu n’as aucune compétence).

Formation Gratuite